Traduction assermentée de documents : commander des prestations en ligne

traduction assermentée

La traduction assermentée constitue à restituer dans une autre langue le contenu exact du texte original de la part d’un expert qui validera son contenu. Il mentionnera ensuite qu’il est conforme au document principal, puis y apposera son cachet. Toutefois, il n’est pas autorisé à n’importe quelle personne, quelles que soient ses compétences de produire des traductions officielles sans avoir prêté serment devant une instance judiciaire.

Pourquoi avoir besoin d’une traduction assermentée ?

Le recours à la traduction assermentée est parfois essentiel afin d’authentifier et officialiser certains documents dans une autre langue, devant les autorités, notamment les actes de naissance, de mariage, divorce, contrat de travail, procuration, diplômes, actes notariés et n’importe quelle autre pièce administrative. De cette manière le document sera certifié et reconnu par les tribunaux tout comme la copie originale. Or pour bénéficier d’une traduction certifiée il faut solliciter une prestation de traduction assermentée d’une Cour d’Appel ou Cour de Cassation. Le traducteur assermenté est le professionnel qui se charge de cette mission. Il est alors censé faire preuve de rigueur et agir avec responsabilité parce que tout le travail qu’il réalise passera par la justice et fera office d’un document de référence dans toutes les administrations.

Caractéristiques d’une traduction assermentée

Une traduction officielle concerne tout document civil ou administratif. Il faut également y préciser qu’il est « certifié conforme à l’original » et y mettre la signature et le sceau du traducteur. En effet, le traducteur expert ne doit pas modifier la mise en forme du texte et doit surtout respecter tout ce qui figure dans le document original. Il est par ailleurs tenu de préciser sur la traduction juridique que le texte a été reproduit en langue traduite sans oublier de mentionner la langue d’origine du document. S’il a affaire à plusieurs pages, il doit alors les numéroter et parapher, en indiquant bien la fin du document pour empêcher toute tentative de fraude. En ajoutant l’apostille du greffier du tribunal, l’authenticité du document sera in extremis confirmée. Attention, il est important de savoir qu’une traduction assermentée en France ne l’est pas forcément dans un autre pays. Une fois vous avez votre document traduit entre les mains et que vous en aurez besoin à l’étranger, ne manquez pas l’étape de la légalisation de la signature du traducteur assermenté. Vous pouvez également procéder à la traduction de vos documents en ligne et les recevoir sur votre courrier électronique en toute sécurité.

Qui peut exercer en tant que traducteur assermenté ?

Traduire ses documents n’est pas l’apanage de n’importe quel spécialiste de la traduction quel qu’il soit. Un traducteur agréé est l’expert qu’il faut absolument solliciter pour avoir des documents conformes aux normes. Mais qu’est-ce qu’un traducteur agréé ou assermenté ? Un traducteur agréé est un expert inscrit dans la liste des experts judiciaires d’une cour d’appel, qui maîtrise au moins une langue étrangère (le diplôme n’est pas obligatoire) et se propose de consacrer une partie de son savoir-faire et compétences au service de la justice pour un contrat de cinq ans renouvelable. Pour autant, cela ne signifie pas qu’il exerce pour la cour. L’ assermentation est un acte indépendant que fait une personne avant d’entreprendre ses fonctions. Rigueur et précision sont les maîtres mots de sa mission et la moindre erreur aura des répercussions désastreuses sur sa carrière. Pour endosser ce rôle, l’expert ne doit pas se contenter de ses acquis et compétences, il doit tout au long de son parcours consacrer une bonne part de son temps à la formation continue (une obligation selon l’application du décret n°2004-1463 du 23 décembre 2004). Si vous venez d’avoir votre diplôme et que vous souhaitez postuler pour ce métier, vous devriez d’abord acquérir une certaine expérience dans une agence de traduction ou d’interprétariat.